Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AoS : rapport de bataille 01

Publié le par tigibus

Salut,

J'avais prévu de faire un peu de peinture ce weekend. Bon, finalement, j'ai laissé les pinceaux pour faire deux petites parties d'Age Of Sigmar avec mon fiston : mes Gob de la Nuit contre ses Orques Sauvages.

Après un première partie "test", on a attaqué une seconde partie. On a juste prit ce qu'on avait envie de prendre, et curieux hasard, ça nous a fait 2 armées de 660 points (d'après le Manuel du Général).

placement standard : face à face

placement standard : face à face

les Gob

les Gob

Les Orques Sauvages

Les Orques Sauvages

Premier tour :

Les Orques Sauvages avancent tranquillement sans rien faire d'extradinaire.

Les Gobelins de la Nuit font pareil, pas pressé d'en découdre contre leurs grands cousins. Mais le Squig Mangler s'énerve, bondit prodicieusement loin en dépassant les Chevaucheurs de Squig. Se trouvant maintenant à portée de charge (<12") des orques cachés dans le bois, il fait un double 6 et contacte les Morboyz ainsi que le Boss Orque. Le double 6 de charge lui permet de faire un deuxième engagement + combat. Là ça pique! 6 orques sauvage tombent et le boss perd 5 points de vie. La paire de squigs géants perd 3 points de vie.

Les Morboyz, protégés par la Présence Exaltante (aptitude de commandement) ne déroutent pas.

 

fin du tour 1

fin du tour 1

Les Orques Sauvages gardent l'initiative et continuent d'avancer.

Le Prophète lance un Trait Magique sur les Chevaucheurs de Squig causant 3 blessures. 

Les Archers Orques visent le troupeau de squigs et en blessent 1.

Les Big Stabbas enfoncent le clou en chargeant les Gob bondissants pour en écraser 6 (gloups!).

Le Boss Orque agrippa plus fermement sa gigantesque hache et achève le Squig Mangler. En mourrant, le Monstre emporta avec lui le Boss et 4 pauvres Morboyz qui se trouvaient trop près. Le Prophet qui était venu en renfort échappa de peu à la mort.

Le Seigneurs des Huits Pics tirent avec son trident sur le Prophet et le blesse d'un seul point de vie; puis s'avance. Les Bergers Gob guident les squigs vers les  Big Stabbas.

Avant la charge du tour 2 des Gobelins

Avant la charge du tour 2 des Gobelins

Les Big Stabbas ne tardent pas à succomber aux charges succesives des squigs et des bergers. Dans un dernier souffle, les orques lancent leur Dent d'Gork qui écrassent quelques squigs.

fin du tour 2

fin du tour 2

Les Orques Sauvages prennent l'initiative et avancent. Le Prophete utilise Trait Magique et Poing de Gork et détruit tous les squigs restants. Les Archers Orques visent le Seigneur des Huit Pics. Le nuée de flèches est trop importante, même pour Skarsnik qui n'y résiste pas.

Le prophète parvient à charger les squigs restants. S'en suit un combat ou seul un berger survit.

Seul contre tous

Seul contre tous

Le dernier tour relève plus du courage d'un pauvre Gobelin contre tous :

L'art du lynchage

L'art du lynchage

Victoire glorieuse pour les Orques Sauvage de William

J'ai eu beaucoup de chance avec mon Mangler en début de tour : le mouvement de dingue avec 3D6 suivi d'un mouvement de charge de 12", ce qui m'a permis de faire 2 combats.

Malheureusement pour moi (et heureusement pour William), la chance a tourné. Et la prochaine, je ne sous estimerais pas les archers (mouvement, tir, charge, combat dans la même phase).

Le truc qui me plaît le plus est l'alternance dans les combats, et le retrait pur et simple des fuyards.

 

Une sensation chaude et baveuse lui fit reprendre conscience. Il ouvrit un oeil. Gobbla, lècha de nouveau le visage de son maître. Le seigneurs des Huits Pics peina à se relever : 2 flèches étaient plantées dans son bras droit, une dans la cuisse gauche, et une dernière dans son flanc. Du sang coagulé recouvrait son oeil resté fermé. Il avait eu beaucoup de chance sur ce coup, il en eu bien conscience. 

Il attrappa son trident et s'appuya dessus pour constater les dégâts de la bataille: son escorte avait été décimé par ses sauvages en un battement de cil.

Il était venu à leur rencontre pour proposer une alliance. Il savait maintenant à quoi s'attendre.

Skarsnik rebroussa chemin en direction de son fief, boitant, parfois trébuchant. Ses blessures lui faisaient mal, mais elles n'étaient pas si graves. Son chaman allait vite le soigner, et après...

Après il reviendra règler certaines choses, et ce sera sérieux!

 

a+

tigibus

Commenter cet article